Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Pour les enfants à besoin spécifique

La posture juste repose sur un travail d’écoute, toujours respectueux des réponses et des possibilités de l’enfant. Ce travail part toujours de l’enfant, de son niveau de développement et d’organisation. Il vise à trouver quels sont les éléments à mettre en lumière, comment décomposer une étape, un mouvement, en composantes « digestes » pour un enfant précis, afin de l’accompagner vers la prochaine étape de son développement.

La posture juste est fondée sur le concept de plasticité cérébrale, c’est-à-dire la capacité du cerveau à établir de nouvelles connexions neuronales, à se réorganiser. Elle repose aussi sur la conscience de notre squelette, comme architecture de soutien et de mobilité.

Au travers du mouvement, guidé par le toucher, ou par indications verbales, s’établit un « dialogue » avec le système nerveux. Ce dialogue renouvelle  la cartographie cérébrale des différentes parties du corps, la façon dont elles bougent et leur relation les unes avec les autres.  

La méthode permet d’enrichir à la fois la représentation de soi, mais aussi le répertoire de postures et de mobilités disponibles. Elle aide à développer une sensation de soi plus différenciée, dans un contexte de confort, de plaisir, de curiosité, sensation de soi qui va venir enrichir et développer le schéma corporel et l’image de soi, éléments qui vont en retour modéliser nos mouvements, nos actions et nos comportements.

Les séances se font en présence des parents, afin que les enfants se sentent pleinement en confiance et pour permettre aux parents de découvrir des pistes d’accompagnement pour leur enfant.

Des changements apparaissent souvent dès les 1ères séances, aussi bien en motricité que sur d’autres aspects : comportement, affectivité, émotions, attention, cognition, etc. avec souvent un rapport à l’environnement (matériel comme humain) qui s’en trouve modifié.

Livre de Audrey Akoun et Isabelle Pailleau